Parapluies

Jour de pluie, jour de vent, jour exécrable. Porte de Namur, une poubelle piège dix parapluies qui soubresautent comme des oiseaux agonisants. Un autre, la voilure déchirée, montre ses articulations et fins os brillants qui battent la grille noire d’un arbre noir.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s