Madame Plove (3)

Madame Plove a cassé sa cafetière. On est à deux jours de Noël. Elle frémit à l’idée de faire des courses en période de fête. Pourtant, elle n’y coupera pas, faire son café dans une casserole n’est pas une option.

Au rayon vaisselle de l’Innovation, Madame Plove a jeté son dévolu sur une cafetière solide mais belle. Elle ne transige pas avec la qualité. Elle pense « Je suis trop pauvre, pour acheter bon marché ».
Direction, la caisse ; la cafetière dans une main, le sac dans l’autre plus la laisse avec Pâté à son bout. Le parcours est semé d’embûches, des piles de casseroles, des boules de Noël, des chandeliers, des tables dressées de cristaux et de vaisselle rutilante. Elle se faufile avec une prudence de sioux entre les gens et les choses pour aboutir à la caisse ou plutôt à la file devant la caisse. Elle patiente, stoïque. Dix personnes devant elle, dont un moufflet braillard qui tend les bras vers sa cafetière.

–       il est mignon, n’est-ce pas et tellement éveillé pour son âge.

Plove :…

–       Il va avoir 5 ans au 1er janvier, n’est-ce pas merveilleux !

Plove se détourne, serrant son sac sur sa cafetière et la laisse par-dessus.

Le gosse se met à hurler.

–       Calme-toi, mon chéri, elle est méchante la dame. Viens, maman va te donner un bonbon.

Pâté, moins patient que sa maîtresse se met à japper puis à aboyer. La gorge de Madame Plove émet un gargouillis de panique puis un deuxième. Pâté tire sur sa laisse et sur Plove qui est au bout. Sortir, sortir au plus vite. Elle se précipite vers l’escalator qui descend, elle cherche son petit frère mais c’est un jumeau, il descend aussi.
Le troisième, enfin, est le bon, celui qui la mène vers la sortie, euh, le rez-de-chaussée où elle est assaillie par mille parfums mélangés qui ne forment plus qu’une unique puanteur dans une chaleur suffocante hachée par les clochettes de Jingle Bells. Elle slalome vers les battants clairs.
Dehors, enfin !
Elle réalise qu’elle a toujours la cafetière et sans hésitation, s’éloigne au plus vite du lieu de son délit.
Après tout, pense-t-elle, ils lui doivent bien ça !

Publicités

4 réflexions sur “Madame Plove (3)

  1. J’ai un faible pour Madame Plove mais on ne s’entend pas très bien.
    Merci pour tes visites!

  2. ouaip quand elle n’est pas d’accord avec l’histoire, elle me la fait changer et c’est source de conflit. En plus elle déteste mes chats.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s